Posts Tagged ‘“crapaud commun”’

FEV-MARS 2015:10 ACTIONS POUR PRESERVER l’ESTUAIRE ET LA NATURE

Jeudi, février 26th, 2015

A l’occasion de ses 10 ans, le Pôle-Nature du Parc de l’Estuaire propose au public de prendre part à des rendez-vous participatifs de protection et de sensibilisation de la nature et de l’estuaire.De février à mars 2015, le Parc de l’Estuaire, en partenariat avec le Conseil Général de la Charente-Maritime(traction animale), les communes de Saint-Georges-de-Didonne, Meschers-sur-Gironde et Royan ainsi que les associations « APECS » (Association Pour l’Etude et la Conservation des Sélaciens), « Surfrider Foundation »,le Foyer occupationnel et d’hébergement de Saint-Genis de Saintonge, les usagers du port de Meschers-sur-Gironde, la Ligue pour la Protection des Oiseaux de Charente-Maritime, le Surf Club de Royan et Planète Mer,se mobilise de nouveau autour des Actions Estran, des Opérations Crapauds et Hirondelles…Dans le cadre des Actions Estran, le Parc offre la possibilité aux petits et grands, de participer à desnettoyages manuels pédagogiques de plages. Lors de ces rendez-vous, les bénévoles pourront découvrir l’estran, cette partie fragile du littoral alternativement couverte et découverte par la mer, et également sa faune et sa flore. Ils comprendront ainsi l’intérêt du nettoyage sélectif des déchets et identifieront davantageses retombées environnementales et scientifiques positives.Lors de la nuit du crapaud, les participants pourront appréhender l’espèce et l’opération de protection des crapauds communs menée par le Parc depuis quelques années. Au cours de l’atelier « fabrique ton nid d’hirondelle en torchis », les visiteurs œuvreront ainsi à la protection de cette espèce.

RENDEZ-VOUS:

Vendredi 20 février, 15h : Diaporama « Laisses de mer et oiseaux du haut de plage » animé par Fabien Mercier de la LPO 17, suivi de laprésentation de la nouvelle exposition de la LPO17 « Plage et laisses de mer, un milieu vivant » (exposition visible jusqu’au 31 mars au Parc del’Estuaire, diaporama gratuit, renseignements au 05-46-23-77-77)

Samedi 21 février, 14h : « Action estran & observation des oiseaux côtiers », nettoyage manuel des plages de Saint-Georges-de-Didonne suivi d’observations des oiseaux des estrans avec la LPO 17. En partenariat avec le service environnement de la commune de Saint Georges (gratuit,RDV à l’accueil du Parc de l’Estuaire, amener gants, 2h environ, renseignements au 05-46-23-77-77)

Jeudi 26 février, 15h : « Action Estran à Royan, avec l’aide des ânes», nettoyage manuel de la plage de Pontaillac organisé en partenariat avec leservice environnement de la ville de Royan, le surf club Royan Atlantique et le service « Développement de la traction animale » du Conseil généralde la Charente-Maritime (Amener gants et un gobelet pour partager le pot de l’amitié, 2h environ, RDV devant l’école de Surf de Royan à droitedu casino, gratuit, renseignements au 05-46-23-77-77)

Vendredi 27 février, 20h : « Nuit du crapaud »Saviez-vous que les crapauds migrent, qu’ils chantent tout doucement la nuit, qu’ils courent parfois un grand danger…et que l’on essaye de les sauver à Saint-Georges-de-Didonne ? Petit diaporama sur le Crapaud commun et sa migration hivernale suivi d’une sortie nocturne à la rencontrede ces petites bêtes protégées pas si communes que ça (1h30 env., 4€/personne, dès 8 ans accompagné d’un adulte, sur résa. au 05-46-23-77-77)

Samedi 28 mars, 14h30 : «Action Estran à Meschers, avec l’aide des ânes», nettoyage manuel de la plage de Suzac en partenariat avec lacommune de Meschers et le Pôle-Nature de l’Asinerie du Baudet du Poitou dans le cadre de l’anniversaire des 20 ans des Pôles-Nature dudépartement (Amener gants et un gobelet pour partager le pot de l’amitié, 2h, RDV à la plage de Suzac parking restaurant Suzacabana,renseignements au 05-46-23-77-77)

Jeudi 5 mars, 15h: Animation bricolage « fabrique ton nid d’hirondelle en torchis »L’hirondelle de fenêtre est un oiseau migrateur qui revient en France au printemps pour faire ses petits, mais d’une migration à l’autre, leur nombre diminue. Pour aider cette espèce protégée mais aussi apprendre et s’amuser, venez réaliser un nid avec de la terre et de la paille à installer chezvous ou chez vos amis. Planchette anti-salissures fournie (dès 8 ans, 4€/personne, 1h30, sur résa. au 05-46-23-77-77)

AUTRES RENDEZ-VOUS :

Vendredi 27 février, 14h30 : Conférence histoire de l’art « Rembrandt, la résurrection de Lazare » présentée par Laurence Chamchorle

Rembrandt est sans aucun doute l’un des peintres les plus intéressants par sa richesse de production et de thèmes abordés. Dans la résurrection de Lazare le voletreligieux rare dans sa production est abordé avec une très grande originalité. Il nous livre sa vision de l’épisode et par là son regard sur une iconographie religieuse nouvelle (2h, 10€/pers., inscriptions jusqu’au 24 février au 05-46-23-77-77).

Mercredi 4 mars, 15h : Visite animée familiale « Mystères et queues de poissons»En compagnie d’un animateur nature … faites connaissance avec 4 poissons insolites de l’estuaire. A l’aveugle et progressivement associez différents objets, indices et informations qui vous aideront à connaître et …reconnaître ces poissons mystères. A vos nageoires …. (6 €/ad. et 4 €/enf., 2h, animation suivie de la visite libre dela tour de guet et de la salle des machines, sur réservation au 05-46-23-77-77)

Vendredi 4 avril, 14h30 : Conférence Histoire de l’art « Courbet, le désespéré », Présentée par Laurence Chamchorle (2h, 10€/pers., réservation jusqu’au 24 mars au 05-46-23-77-77)

FEVRIER -MARS 2014: L’OPERATION DE SAUVETAGE DU CRAPAUD COMMUN CONTINUE !

Mercredi, février 5th, 2014

En 2010 et 2011, il a été constaté un phénomène important de migration du Crapaud commun, Bufo bufo, sur la commune de Saint-Georges-de-Didonne. Dès février, celui-ci commence une migration reproductive des bois jusqu’à ses sites de ponte,  privilégiant notamment les étangs. La période de ponte étant courte, la migration s’effectue en masse, dès la tombée du jour jusqu’au milieu de la nuit. Quand des routes traversent ces voies de migration, la mortalité est très importante et peut entrainer l’extinction de certaines populations.

Afin de sauvegarder cette espèce sur la commune  et d’étudier plus en détails ce phénomène, l’équipe du Parc de l’Estuaire installe à cette époque un dispositif de protection avec l’aide des élèves du lycée agricole du Petit Chadignac (Saintes) et le soutien du Conseil Général et des services environnement et technique de la commune de Saint-Georges-de-Didonne.

De mi-février à la fin mars, une vingtaine de bénévoles se relayent en début et fin de journée afin de faire traverser cette espèce protégée d’un côté à l’autre de la route sans danger. En 2013, des moyens supplémentaires ont été mis en œuvre afin que ces opérations soient de plus en plus efficaces : un arrêté municipal limitant la circulation automobiliste à 30km et des panneaux de signalisation, information et
sensibilisation des locaux, une bâche plus résistante, des mesures biométriques pour caractériser la population par l’association OBIOS … En 2013, 2583 crapauds ont été transportés !

L’équipe du Parc fait un appel à des bénévoles adultes qui souhaiteraient s’investir dans cette opération- se signaler de préférence avant le 14 février  (contact Parc: Estelle Gironnet). Il vous propose également de mieux connaître cette espèce lors des rendez-vous « La nuit du crapaud » !

Mardi 25 février et Mardi 4 mars, 20h : Diaporama-Sortie «  La nuit du crapaud »
Saviez-vous que les crapauds migrent, qu’ils chantent tout doucement la nuit, qu’ils courent parfois un grand danger…et que l’on essaye de les sauver à Saint-Georges-de-Didonne ? Petit diaporama sur
le Crapaud commun et sa migration hivernale suivi d’une sortie nocturne à la rencontre de ces petites bêtes pas si communes que ça (2h, 3€/pers, dès 8 ans, sur résa. au 05-46-23-77-77).

LES ACTIONS NATURE DU PARC S’INTENSIFIENT ! (JANVIER- MARS 2013)

Jeudi, janvier 3rd, 2013

Depuis son ouverture, le Parc de l’Estuaire, Pôle-Nature du département de la Charente-Maritime à Saint-Georges-de-Didonne, a pour vocation de faire découvrir le patrimoine naturel et humain de l’estuaire de la Gironde, de sensibiliser à la protection de l’environnement et de protéger son espace naturel sensible de 3,5 hectares. En 2012, le Parc de l’Estuaire s’est mobilisé, en partenariat avec les communes de Saint-Georges-de-Didonne et de Meschers-sur-Gironde ainsi que l’Association Pour l’Etude et la Conservation des Sélaciens et Surfrider Foundation*, autour « d’Actions Nature » : les Actions Estran et « l’Opération crapaud ». Celles-ci visent à protéger le territoire proche du Parc et certaines espèces locales. De part la forte mobilisation et l’engouement de la population locale et de ses partenaires, les actions engagées en 2012 vont être reconduites et prendre de l’ampleur en 2013 ! Bénévoles, à vos agendas ! Nous comptons sur vous !

« Actions Estran » :

Ces actions ont pour objectifs de protéger l’estran, partie fragile du littoral alternativement couverte et découverte par la mer, afin d’augmenter sa biodiversité. Le but est aussi de sensibiliser le grand public, les scolaires et les collectivités locales à la préservation de cet espace.

En 2012 ces actions s’étaient concentrées sur la période hivernale et sur un périmètre concernant les plages du Concheau de Suzac à Saint-Georges-de-Didonne et de Suzac à Meschers-sur-Gironde. Les rendez-vous de nettoyage manuel des plages avec un tri sélectif des déchets, ont permis de conserver les détritus organiques (bois, algues, coquillages…) sur les plages qui constituent la « laisse de mer ». Cette laisse de mer est le 1er maillon de la chaîne alimentaire du littoral, mais aussi, un facteur essentiel à la formation dunaire et à la bonne santé d’une plage. Plus de 230 bénévoles ont participé aux 5 rendez-vous de nettoyage pédagogique ! Ces Actions Estran ont engendré non seulement une prise de conscience de la population locale mais aussi des collectivités locales. Ces dernières, de plus en plus préoccupées par la préservation de cet estran, ont amorcé des actions concrètes : réduction ou arrêt du nombre de nettoyages mécaniques de certaines plages lors de périodes définies.

Egalement, dans le cadre de la mission générale de développement de la traction animale du Conseil Général de la Charente-Maritime, des ânes de l’association « Les ânes d’Oléron » avaient été mis à contribution pour évacuer les déchets lors d’une action sur la plage de Suzac. Outre l’intérêt pédagogique de cette intervention, le nettoyage des plages avec des animaux évite le tassement et la pollution engendrés habituellement par des engins à moteur. Dans le département, des réflexions sont en cours sur l’utilisation d’une brigade d’ânes pour mieux respecter ces milieux sensibles.

En 2013, le Parc proposera à nouveau ces nettoyages pédagogiques de plages sur une période et un périmètre un peu plus larges (plage de Vallières à Saint-Georges-de-Didonne, criques de Mechers-sur-Gironde…). Ces nouveaux ramassages manuels de déchets vont également permettre sur le long terme de poursuivre sur ce secteur le programme d’étude scientifique national de l’Association Pour l’Etude et la Conservation des Sélaciens** dont le Parc est une « structure-relais » et ainsi d’étoffer des connaissances sur les raies… Une animation artistique « Raie Cup » va également voir le jour au mois d’avril. Attention, création d’une raie géante à partir des déchets humains récoltés lors des nettoyages pédagogiques !

Les collectivités locales, quant à elles, se penchent très sérieusement sur la problématique de la protection de l’estran et structurent leurs actions. Elles tendent à jouer sur différents paramètres, comme le mode, la fréquence, la période de nettoyage, en fonction des contraintes touristiques, environnementales et communales de chaque zone de plage. Ces mesures pourront s’accompagner également d’une campagne de sensibilisation auprès du grand public (panneaux d’information à proximité des plages), car pour encore de nombreuses personnes « plage propre » est souvent synonyme de « plage immaculée », sans déchet.

Notons que des résidents du Foyer occupationnel et d’hébergement de Saint-Genis de Saintonge et un groupe d’enfants inscrits au « Centre animation et loisir municipal » de Saint-Georges vont également apporter leur aide en collaborant régulièrement aux « Actions Estran ».

Appel aux bénévoles ! Prenez le grand air tout en protégeant votre territoire !

* Surfrider Foundation : www.initiativesoceanes.org / ** A.P.E.C.S : www.asso-apecs.org/

Rendez-vous « Estran » – A noter sur vos agendas !

Mercredi 16 janvier, 14h : « Action Estran »- Parc de l’Estuaire

Nettoyage pédagogique des plages à proximité du Parc (RDV au Parc de l’Estuaire, tous publics, sacs fournis, prévoir vos gants, 1h30 env.)

Dimanche 27 janvier, 15h : « Présentation des actions nature» -Parc de l’Estuaire :

Actions « Estran » : nettoyage pédagogique des plages et projet artistique (Pôle-Nature du Parc de l’Estuaire), ramassage et identification des capsules d’œufs de raie du programme d’étude scientifique national de l’Association Pour l’Etude et la Conservation des Sélaciens (A.P.E.C.S.), plan de gestion des plages de la ville de Saint-Georges-de-Didonne (service environnement).

Opération « crapaud » : actions pour la sauvegarde des crapauds communs (Pôle-Nature du Parc de l’Estuaire)

Le Pôle-Nature du Marais aux Oiseaux (île d’Oléron) interviendra également pour présenter les missions du Centre de Sauvegarde de la Faune Sauvage .Et pour conclure, nous partagerons la galette !(2h env., gratuit)

Mercredi 30 janvier, 13h30 : « Action Estran »-Parc de l’Estuaire

Nettoyage pédagogique de la plage de Vallières de Saint-Georges-de-Didonne avec la précieuse aide d’ânes pour la collecte des déchets (RDV Plage de Vallières, tous publics, sacs fournis, prévoir vos gants, 1h30 env.)

Samedi 16 février, 14h : « Action Estran » -Parc de l’Estuaire

Nettoyage pédagogique de la plage de Suzac de Meschers avec la précieuse aide d’ânes pour la collecte des déchets (RDV à la plage de Suzac, tous publics, sacs fournis, prévoir vos gants, 1h30 env.)

Samedi 2 mars, 14h : « Action Estran »- Parc de l’Estuaire

Nettoyage pédagogique des criques de Meschers (RDV au Parc, tous publics, sacs fournis, prévoir vos gants, 1h30 env.)

Samedi 16 mars, 14h : « Action Estran » et « inauguration panneaux de sensibilisation Estran »-Parc de l’Estuaire

Nettoyage pédagogique de la plage du Concheau de Suzac et inauguration de 2 panneaux de sensibilisation sur la richesse et la protection de l’estran réalisés par des élèves de l’école de Saint-Palais-sur-Mer (RDV au Parc de l’Estuaire, tous publics, sacs fournis, prévoir vos gants)

Jeudi 25 avril, 10h : Sortie « Bord de mer »

L’estran joue à cache-cache : sous ses algues, au fond de petits creux, dans la laisse de mer se dissimulent de drôles de bêtes vivant au rythme des marées. Une sortie pour apprendre à les observer sans les déranger ! (Venir en bottes, grand public, 4€/ad., 2€/enf., à partir de 6 ans)

Jeudi 25 avril, 15h -17h : « Défi RaieCup », projet artistique et participatif avec Yuk.

Créer une œuvre commune avec les déchets issus du nettoyage de plage…le défi est lancé ! Venez mettre votre récup’ à l’édifice façon « Raie-déco » sous l’œil avisé de l’artiste Luc Villard (Gratuit, tous publics).

Opération « crapaud »

L’opération de sauvetage des crapauds communs, Bufo bufo, à Saint-Georges-de-Didonne continue également !

Suite au triste constat d’une forte mortalité de ces crapauds par collision routière à Saint-Georges-de-Didonne lors des hivers 2010 et 2011 (pendant les périodes de migration de la forêt de Suzac à un site de reproduction proche), l’équipe du Parc a souhaité se mobiliser.

En 2012, avec le soutien du service environnement et technique de la commune de Saint-Georges-de-Didonne, elle a mis en place un dispositif empêchant les crapauds de traverser une départementale particulièrement meurtrière. Lors du mois de février, une trentaine de bénévoles se sont relayés en début et fin de journée afin de faire traverser cette espèce protégée d’un côté à l’autre de la route sans danger. Le Parc a ainsi pu sauver un millier de crapauds!

En 2013, le dispositif est reconduit et des élèves d’un lycée agricole devraient participer à la mise en place du système de protection pour les crapauds. L’équipe du Parc fait un appel à des bénévoles adultes qui souhaiteraient intervenir pendant cette opération, lors du mois de février et mars 2013.

Opération “Sauvetage de crapauds”: nom de code « Bufo Bufo »

Vendredi, mars 2nd, 2012

L’opération de sauvetage des crapauds communs est lancée !

Suite à la forte mortalité des crapauds communs, Bufo Bufo, observée à Saint-Georges-de-Didonne, lors des périodes de migration reproductive de février 2010 et 2011, l’équipe du Parc de l’Estuaire se mobilise cette année et lance une opération de sauvetage de ces amphibiens (espèces protégées en France et en Europe par la convention de Berne).

Après un mois de février glacial, les conditions climatiques plus douces de la semaine dernière ont alerté l’équipe du Parc sur le fait que la migration de ces crapauds était imminente.

L’équipe du Parc a ainsi finalisé la mise en place du dispositif de protection à Saint-Georges-de-Didonne. Le long de la route, au niveau du couloir migratoire, une barrière (bâche plastique) de 40 cm de hauteur environ, infranchissable par les crapauds, a été érigée. L’objectif de cette installation est d’inciter ces amphibiens à longer les barrières et à tomber dans des seaux enterrés pour ensuite les transporter manuellement de l’autre côté de la voie et assurer ainsi leur survie.

Vendredi 24 février, le dispositif de protection à peine mis en place, les crapauds ont commencé leur migration. Chaque matin et soir, bénévoles et membres de l’équipe du Parc sont à pied d’œuvre pour sauver ces espèces.

Les résultats sont très positifs : du 24 au 29 février, 560 crapauds rescapés !

Vous souhaitez participer à cette opération, merci de prendre contact avec Estelle Gironnet du Parc de l’Estuaire, Chargée du suivi de l’opération.

e.gironnet@leparcdelestuaire.com , 05 46 23 77 77

Bilan de l’opération à mi-parcours (20 mars 2012)

Chaque matin et soir, des équipes de bénévoles ont assuré des permanences afin de transporter les crapauds d’un côté à l’autre de la route. Le bilan est très encourageant ! Nous pouvons compter à ce jour 934 crapauds rescapés.

Depuis le lancement de ce sauvetage, le nombre de crapauds transportés a différé d’un jour à l’autre, en fonction des conditions climatiques, mais en moyenne était assez important. Ces derniers jours, nous avons observé une forte diminution du nombre de crapauds en dépit de conditions météorologiques « idéales ». Les femelles qui ont pondu ont tendance à retourner en forêt et les mâles attendent encore dans l’étang d’autres chances de féconder et se disperseront probablement de façon plus aléatoire qu’à l’aller. Par conséquent, nous pouvons observer moins de mouvements et de ce fait moins de captures ont été utiles.

L’équipe du Parc de l’Estuaire remercie encore tous les bénévoles qui participent activement à ce sauvetage sans qui ces actions nature ne pourraient exister.

La migration hivernale des princes charmants

Mardi, janvier 17th, 2012

On le reconnait à ses beaux yeux et ses pupilles horizontales de couleur cuivrée.

On le croise à la tombée de la nuit sur un petit chemin en herbe ou à la sortie du bois.

Il est très aimé des jardiniers et des belles endormies.

C’est le Crapaud commun, Bufo bufo de son nom scientifique, mais, à moins qu’on ne l’embrasse sur la bouche, ce crapaud n’est pas très romantique avec la femelle de son espèce.

Voilà son histoire.

Il était une fois….

Un crapaud commun…non, des centaines de crapauds communs passant l’hiver dans la forêt.

Vers la fin février, ceux-ci sortent du bois pour rejoindre les points d’eau qui les ont vus naître (légende ou vérité ?). La période de reproduction étant courte, la migration s’effectue en masse, dès la tombée du jour jusqu’au milieu de la nuit.

Le crapaud est peu apte au saut ni à la marche rapide. Pour rejoindre la zone de ponte, le mâle, plus petit, se permet très souvent de monter sur le dos d’une femelle et de s’y accrocher grâce à des callosités nuptiales. Mais ce service de transport peut se terminer en « crapaucide » lors de la phase d’accouplement dans l’étang. Assaillie par de trop nombreux prétendants à la fécondation, la femelle peut en effet être noyée sous leurs poids !

On peut rêver mieux comme Prince Charmant…

Pour les survivants, la fin de l’histoire d’ailleurs n’est pas toujours « ils vécurent heureux et eurent de nombreux petits » car les chevaliers médiévaux ont largement été remplacés par les as des 5-chevaux.

Dans le tournoi qui affronte « Princes Charmants sans armures » et « Pare-chocs CEE-R42 », le premier se retrouve toujours à tapisser le bitume…Quand des routes traversent les voies de migration, la mortalité est alors très importante et peut entrainer l’extinction de certaines populations. Or, ce crapaud, très sensible à l’altération de son habitat « mosaïque », est strictement protégé en France et en Europe (Convention de Berne).

La nuit, à proximité des “routes à batraciens”, conduire à vitesse réduite (moins de 30 km/h), permet d’éviter que les batraciens ne soient aspirés et projetés vers une mort certaine contre le soubassement des véhicules.

Pendant les deux derniers hivers, il a été constaté un phénomène important de migration très localisé sur la commune de Saint-Georges-de-Didonne et une « Opération de sauvetage du Crapaud commun», coordonnée par le Parc de l’Estuaire, est envisagée du 25 février au 31 mars 2012.

Le long de la route, au niveau du couloir migratoire, une barrière (bâche plastique) de 50 cm de hauteur environ, infranchissable par les amphibiens, est érigée. Ceux-ci la longent dans l’espoir de la contourner et tombent dans des seaux enterrés. Les amphibiens ainsi capturés sont récupérés et transportés manuellement de l’autre côté de la voie tous les matins, au lever du jour.

Si vous êtes intéressé par l’ « O.S.C.C. » (en attente d’autorisations au 07.11.11), contactez le Parc : les « passeurs » bénévoles seront bienvenus…et qui sait, peut-être, dans la froidure de l’aube, vivrons nous des instants vraiment magiques ?

Estelle Gironnet

Le Parc de l’Estuaire, 47 ave Paul Roulet- 17110 Saint-Georges-de-Didonne

Tel : 05 46 23 77 77 info@leparcdelestuaire.com

Article paru dans le journal Escale de la Ville de Saint-Georges-de-Didonne