Posts Tagged ‘capoera’

4ème rendez-vous « Estran » : Arrivage de capsules d’œufs de raie ! (25 février 2012)

Mercredi, février 29th, 2012

En l’absence de nombreux déchets sur la plage du Concheau de Suzac à Saint-Georges-de Didonne, l’opération de nettoyage pédagogique a finalement eu lieu sur la plage de Suzac à Meschers.
Cela tombait particulièrement bien puisque la plage de Suzac avait besoin d’un nouveau nettoyage malgré notre passage le 11 février dernier.
En effet, en raison de courants importants, de nombreux déchets étaient présents sur cette plage. Ainsi, 20 sacs de 100 litres de détritus humains (plastiques et nylons principalement) ont été collectés, mais aussi, à la grande surprise des participants plus de 200 capsules d’œufs de raie ont été trouvées en deux temps de nettoyage grâce à la perspicacité de nos jeunes et moins jeunes bénévoles !
30 personnes se sont mobilisées pour ce rendez-vous, parmi elles, nous avons compté à la fois des habitués mais aussi de nouveaux participants ce qui confirme la nécessité et l’importance de prévoir plusieurs dates dans nos « actions estran ».

Encore un grand merci à tous les participants !

Venez nombreux au dernier rendez-vous « Estran » 2012 :
Samedi 10 mars, « Action Estran », 13h30, RDV au Relais de la Côte de Beauté, à Saint-Georges-de-Didonne (tous publics, gants recyclés et sacs fournis )

“Des baudets et des sacs” – article Sud-Ouest /12 février 2012

Dimanche, février 12th, 2012

Des baudets et des sacs Grand nettoyage hier sur la plage. Les bénévoles étaient aidés de trois baudets, 40 sacs de déchets ont été récoltés.

Depuis le mois de janvier et jusqu’en mars, le parc de L’Estuaire propose d’associer la population à des actions en faveur de l’environnement, et notamment au nettoyage manuel et pédagogique organisé sur différentes plages de Saint-Georges-de-Didonne et de Meschers, communes qui se sont particulièrement engagées pour réduire le nettoyage mécanique de certaines zones de plage.

Samedi, le froid n’a pas arrêté les volontaires et ce sont près d’une centaine de personnes qui ont répondu au rendez-vous fixé sur la plage de Suzac. Venus de l’Île d’Oléron, les ânes et baudets Ulrick, Quasimir et Titane ont apporté leur concours ludique et sympathique, à l’opération qui s’est soldée par le ramassage de 40 sacs de déchets.

La main sélective

Parmi les défenseurs de l’environnement, on remarquait la présence des responsables de l’association « Une Pointe pour Tous », de Guy Landry, membre de l’Association pour l’Étude et la Conservation des Sélaciens (APECS), de Caroline Charpentier, chargée par le Conseil général de développer les actions qui utilisent la traction animale, de Jean-François Négret, maire de la commune, de plusieurs élus et de membres des usagers du port de Meschers (AUPM), venus se joindre aux volontaires. Jean-Jacques Daury, animateur du parc a présenté l’organisation de la collecte.

« Cette action doit faire mieux comprendre au public l’intérêt d’un nettoyage sélectif des déchets et de ses répercussions environnementales, a indiqué Éric Mathé. Le nettoyage mécanique couramment utilisé par les communes n’est pas sélectif et il fragilise l’écosystème. Seul le ramassage manuel des déchets humains permet de conserver une plage naturelle à la fois propre et riche en biodiversité pendant la période hivernale ».

Soulignant que « l’estran est une partie très riche mais fragile de l’écosystème du bord de mer », le technicien a rappelé « que les laisses de mer sont le premier maillon de la chaîne alimentaire du littoral (oiseaux, poissons et crustacés), mais aussi un facteur essentiel à la formation dunaire et à la bonne santé d’une plage. Depuis que nous appliquons des mesures de nettoyage raisonné sur cette plage, nous avons constaté l’apparition de végétation (œillets des dunes, roquettes,…) qui consolide la dune et lutte ainsi contre l’érosion marine », a-t-il fait remarquer, insistant sur l’aspect médiatique de cette action qui doit amener les usagers à respecter les consignes pour conserver intacts les sites du bord de mer.

Capsules de raies

Le ramassage manuel des déchets a aussi été l’occasion pour Guy Landry, spécialiste de l’identification des capsules de raies, d’apporter de nombreuses explications sur les différentes variétés qui se déposent en abondance sur les plages de Saint-Georges et de Meschers.

Les capsules des œufs de raies sont composées d’une cavité principale rectangulaire brune, ornée de quatre cornes, plus ou moins longues selon l’espèce.

Ces ramassages s’inscrivent dans le programme scientifique national de l’Association Pour l’Étude et la Conservation des Sélaciens (APECS) dont le Parc de l’Estuaire est structure relais, et sont associés aux Initiatives Océanes de Surfrider Foundation.

Depuis que le programme Capoera, – « ce n’est pas une danse brésilienne » -, a plaisanté Guy Landry, mais le sigle de « Capsules d’Œufs de Raie » qui a été mis en place en 2005.

Depuis 2009, ce sont 70 000 capsules qui ont été récoltées sur l’ensemble des côtes françaises et plus de 25 000 proviennent de Suzac.

Elle concerne plus particulièrement les capsules de raies « bouclées » et « brunettes », celles de raies « fleuries » et « mêlées » étant en moindre quantité dans notre secteur.

Compte tenu du nombre important de capsules ramassées sur les plages locales, Guy Landry recommande de les rapporter et de les déposer dans les urnes à disposition au Parc de l’Estuaire ou toutefois de les photographier et de faire connaître soit à l’APECS (1), soit au Parc (2) le jour et l’endroit où elles ont été ramassées.

Denise Roz

(1) APECS : www.asso-apecs.org

(2) Parc de l’estuaire avenue Paul-Roullet, 17 110 Saint-Georges-de-Didonne. Tel. 05 46 23 77 77. Courriel : info@leparcdelestuaire.com. site : www.leparcdelestuaire.com

http://www.sudouest.fr/2012/02/12/des-baudets-et-des-sacs-631533-1391.php

3ème “Rendez-vous Estran”: 100 participants et 3 ânes ! (11 février 2012)

Dimanche, février 12th, 2012

Les opérations de nettoyage pédagogique prennent de l’ampleur ! 100 personnes et 3 ânes dont 2 baudets du Poitou (Ulrick, Quasimir) ont participé ce samedi à cette opération sur la plage de Suzac.

Bien qu’il y ait eu cette forte affluence, le travail ne manquait pas ! 40 sacs de 100 L de déchets humains ont été récoltés en 1H45. Heureusement, Pti’âne et ses collègues Baudets (les ânes d’Oléron – Nicolas Séguier), nous ont aidé à transporter tous ces détritus !

Lors de ce rendez-vous, Guy Landry a présenté de nouveau le programme d’étude scientifique national de l’Association Pour l’Etude et la Conservation des Sélaciens (A.P.E.C.S.). Il a également rappelé que la plage de Suzac était un site majeur de ponte et de nourrissage des raies (notamment bouclée et brunette). Un espace à protéger impérativement !

Eric Mathé, Garde du Conservatoire du Littoral de Saint-Georges-de-Didonne et Meschers sur Gironde a rappelé l’importance de conserver une laisse de mer pour limiter l’érosion des plages et favoriser l’apparition de plantes du sable utiles à la formation dunaire en haut de plage.

Le Maire, l’Adjoint au Maire en charge de l’environnement, et quelques élus de Meschers sur Gironde étaient présents. Ils ont réaffirmé l’envie de pérenniser ces actions sur l’année 2013 et d’étendre la zone de nettoyage manuel à d’autres plages comme par exemple la conche à Cadet et l’Arnèche.

L’équipe du Parc de l’Estuaire remercie Monsieur le Maire et les élus d’avoir participé à cette opération. Elle remercie également Guy Landry, Surfirder Foundation et tous les bénévoles présents dont certains membres de l’association « Une pointe pour tous ». Enfin, elle remercie le Conseil Général de la Charente-Maritime et Caroline Charpentier (chargée du développement des actions qui utilisent la traction animale) de nous avoir mis à disposition des ânes pour cette opération. Etait également présentes une association de randonnée locale ainsi que l’association des usagers du port de Meschers.”

Que toutes et tous soient remercier chaleureusement de leur soutien dans le cadre des « Actions Estran » proposées par le Parc de l’Estuaire.

Vous souhaitez vous joindre à l’équipe de bénévoles. N’hésitez pas à contacter le Parc de l’Estuaire au 05 46 23 77 77

Prochaine « Action Estran » :

Mercredi 25 février, 13h30 : « Action Estran », RDV au Parc de l’Estuaire, sortie sur la plage du concheau de Suzac (tous publics, gants recyclés et sacs fournis, 1h30 env.)

“La plage à dos d’âne” /article Sud-ouest-06 février 2012

Mardi, février 7th, 2012

La plage à dos d’âne

Les ânes d’Oléron Ulrick et Casimir viendront samedi à Meschers pour aider au ramassage des déchets dur la plage de Suzac. Photo Benoit Martin

Qui pour aider Ulrick, 4 ans, et Quasimir, 7 ans, à ramasser les détritus sur la plage de Suzac, à Meschers-sur-Gironde, samedi ? Ces deux baudets du Poitou peuvent transporter l’équivalent de leur poids – 350 kilos – sur leur dos. Mais les déchets, il va bien falloir les ramasser et les hisser sur les baudets. Avis aux bonnes volontés. Des ânes bâtés pour nettoyer l’estran ? Le parc de l’estuaire de Saint-Georges-de-Didonne a décidé de tenter l’expérience. Pour le côté ludique et fédérateur, évidemment. Pour le côté technique et écologique aussi. Car nettoyer les plages avec des ânes, « ce n’est pas que du folklore ! » souligne l’éleveur oléronnais Nicolas Séguier.

Ramassage sélectif

« L’âne permet de gagner en accessibilité. Les tassements sont moins importants qu’avec un véhicule. Cela permet d’effectuer un ramassage sélectif, de laisser déchets organiques et algues sur le sable. C’est bon pour la plage. C’est impossible lors d’un ramassage mécanique », détaille ce Normand de 32 ans. Passionné par l’île d’Oléron et par les ânes, Nicolas Séguier installe en 2008 une ferme d’élevage à Saint-Georges (1). Ânes communs ou baudets du Poitou, le troupeau atteint, en quatre ans, les 50 bêtes. Les animaux se plient bien volontiers aux balades ludiques pour familles et touristes, aux ateliers pédagogiques pour scolaires et centres de loisirs, aux animations festives pour marchés de Noël et journées du patrimoine. Et donc à des travaux d’entretien.

Loisirs, éducation, festivités, travail technique… Les ânes sont bons en tout et pour tout. Mention spéciale pour les baudets du Poitou : « Leur vocation première n’est pas de travailler mais de se reproduire pour donner naissance à des mules. Ce sont des gros nounours un peu lymphatiques au début. L’apprentissage peut durer quinze jours ou… quatre ans ! Pour certains, il faut leur apprendre à mettre un sabot devant l’autre », rigole Nicolas Séguier.

Promouvoir la race

Sur la plage de Suzac, à Meschers-sur-Gironde, trois types de bâts seront testés : un bât de travail des Pyrénées avec une échelle, un autre avec des croisillons et des grands paniers, un dernier avec un filet. « On sera vraiment dans de l’expérimentation », souligne l’amoureux des ânes. La race poitevine, l’éleveur oléronnais la connaît du bout de la queue jusqu’au museau. Entre 2004 et 2008, il a été responsable du développement touristique de l’asinerie de Dampierre-sur-Boutonne.

Cette race, il l’aime et veut la promouvoir. La race et la ferme oléronnaise de Nicolas Séguier, le parc de l’estuaire et le Conseil général, les plages et les citoyens écolos… Tout le monde devrait trouver son compte à voir trois ânes transporter des déchets (2). C’est fou ce que deux grandes oreilles et un bout de museau blanc noyés dans du poil soyeux de couleurs fauve et marron foncé peuvent mettre tout le monde d’accord.

(1) Les Ânes d’Oléron, 1, résidence Les Lilas, Chéray, à Saint-Georges-d’Oléron. Nicolas Séguier : tél. 06 81 60 29 83. Site Internet : www.lesanesdoleron.com

(2) Nettoyage de plages avec le Parc de l’estuaire et Les Ânes d’Oléron, samedi 11 février. Rendez-vous à 13 h 30 au parking de la plage de Suzac, à Meschers. Tout public, gants recyclés et sacs fournis. Tél. 05 46 23 77 77, site Internet www.leparcdelestuaire.com.

Auteur : Benoît Martin

http://didonne.blogs.sudouest.fr/archive/2012/02/06/la-plage-a-dos-d-ane.html

“Des ânes pour aider à nettoyer la plage”/ article de Sud-Ouest – 04 février 2012

Mardi, février 7th, 2012

Des ânes pour aider à nettoyer la plage – article de Sud-Ouest – 04 février 2012

Rendez-vous à Meschers, plage de Suzac, samedi 11 février

Le nettoyage manuel préserve la biodiversité de la plage – photo Denise RozEn partenariat avec les communes de Saint-Georges-de-Didonne et de Meschers, le pôle nature du Parc de l’Estuaire se mobilise sur des actions fortes de protection de l’environnement en conviant notamment la population à participer à plusieurs nettoyages manuels sur les plages des deux communes.

C’est ainsi que dans le cadre de l’action “Estran” organisée avec le soutien de la Surfrider Fondation, de l’Association Pour l’Étude et la Conservation des Sélaciens (APECS) et du Conseil Général de la Charente-Maritime, le parc de l’estuaire propose un nouveau rendez-vous le samedi 11 février sur la plage de Suzac. Une opération à la fois instructive et ludique qui invite tous ceux qui le souhaitent à participer au ramassage des déchets en respectant la richesse de la biodiversité de la plage.

Une action de protection

Pour minimiser les déplacements sur la plage et permettre l’évacuation des sacs, l’entreprise “Les ânes d’Oléron” viendra apporter sa contribution à l’action avec trois ânes équipés de bâts. Lors de cette journée, différents bâts seront utilisés pour expérimenter les manières les plus adéquates pour répartir le port de charges sur les animaux, ce qui permettra pour l’avenir d’étendre la technique à d’autres nettoyages de plages et de cordons dunaires de la Charente-Maritime. Par ailleurs, les organisateurs espèrent que cette présence animalière sympathique encouragera les ramasseurs à venir nombreux pour participer à cette action de protection de l’Estran.

Denise Roz

http://didonne.blogs.sudouest.fr/archive/2012/02/04/des-anes-pour-aider-a-nettoyer-la-plage.html

Pratique : “Action Estran” Samedi 11 février – rendez-vous à 13 h 30 sur le parking de la plage de Suzac à Meschers. Tous publics, gants et sacs recyclés fournis. Durée: 1 h 30 environ. Tous renseignements : Parc de l’estuaire 05 46 23 77 77, info@leparcdelestuaire.com, site : www.leparcdelestuaire.com

“Les habitants invités à nettoyer les plages”, article Sud-Ouest, 24 janvier 2012

Mercredi, février 1st, 2012

http://www.sudouest.fr/2012/01/24/les-habitants-invites-a-nettoyer-les-plages-613664-706.php

Bilan du 2ème rendez-vous « Action Estran » (25 janvier 2012)

Vendredi, janvier 27th, 2012

Le bilan de ce deuxième rendez-vous de nettoyage pédagogique de la plage du Concheau est très positif !

Malgré un ciel un peu menaçant, 30 bénévoles étaient présents, dont Madame le Maire et 7 élus de la Ville de Saint-Georges-de-Didonne. Très enthousiastes, les participants se sont vite mis à l’œuvre et ont continué le travail du 11 janvier 2012.

L’objectif de cet après-midi était de peaufiner le nettoyage de cette plage, de ramasser les petits déchets humains comme le verre, le plastique et bien évidemment de continuer à récolter dans la laisse de mer les capsules d’œufs de raie. Il est intéressant de constater qu’un début de laisse de mer (débris naturels apportés sur la plage par les flots) est en train de se former sur le Concheau de Suzac en raison de la nette diminution du nettoyage mécanique depuis quelques semaines.

Les déchets récoltés ont été moins importants que pour le premier rendez-vous, environ 2 sacs de 100 L. Ces faibles quantités nous confortent à penser qu’un nettoyage manuel et ponctuel des plages pourrait être plus adapté qu’un nettoyage mécanique fréquent, surtout à cette période de l’année. Toutefois, le nombre de détritus humains peut fluctuer en fonction des marées. Lors de celles-ci, un nettoyage manuel plus fréquent serait nécessaire d’où l’idée de former un petit groupe actif de bénévoles qui pourrait agir en « veille » au cas par cas et en dehors des animations ouvertes au public par le Parc de l’Estuaire.

Lors de cette opération, Mme Brouard (Maire de Saint-Georges-de-Didonne), a rappelé qu’elle était très attachée à la préservation du patrimoine naturel et qu’elle soutenait vivement les actions « Estran » du Parc.

Fabrice Brouillet, du Service Environnement de la Ville de Saint-Georges-de-Didonne, nous a également confié que ces interventions sur l’estran pourraient aider à définir des plans d’action de nettoyage différents et plus respectueux de l’environnement.

Guy Landry, par son travail de longue haleine pour L’APECS (Association Pour l’Etude et la Conservation des Sélaciens), a rappelé l’importance de la plage du concheau de Suzac et de la plage de Suzac comme site de ponte et de nourrissage. En effet, certaines espèces de raies, au stade juvénile ou durant toute leur vie, se nourrissent de « puces de mer » ou Talitres (petit crustacé marin jouant un rôle de détritivore et très présent sur les laisses de mer). Ainsi, depuis novembre 2009, 70 000 capsules ont été récoltées sur l’ensemble des côtes françaises et plus de 25 000 provenaient du site de Suzac !

« L’équipe du Parc de l’Estuaire remercie Madame le Maire, les élus et Fabrice Brouillet de la ville de Saint-Georges-de-Didonne d’avoir participé à cette opération. Elle remercie également les bénévoles, Guy Landry et Surfirder Foundation de leur soutien dans le cadre de ses « Actions Estran ».

Vous souhaitez vous joindre à l’équipe de bénévoles. N’hésitez pas à contacter le Parc de l’Estuaire au 05 46 23 77 77

Prochaine « Action Estran » :

Samedi 11 février, 13h30 : « Action Estran », au parking de la plage de Suzac, à Meschers, avec des ânes d’Oléron pour l’évacuation des déchets (tous publics, gants recyclés et sacs fournis, prévoir bottes, 1h30 env.)

Conférence-documentaire sur les requins pèlerins et raies de nos côtes

Jeudi, juin 9th, 2011

Dimanche 12 juin, 15h30, Conférence-documentaire sur les requins pèlerins et raies de nos côtes par l’APECS et présentation de l’exposition « Reliquaires du bord du monde » par Jephan de Villiers

Projection du documentaire « Dans le sillage du requin pèlerin », de Y. Cherel, suivie de l’intervention d’un représentant de l’A.P.E.C.S. et de G. Landry, membre actif local du programme « CapOeRa » (recensement des capsules de raies sur nos plages). Venez échanger vos impressions scientifiques ou artistiques avec ces 3 intervenants…un moment de qualité à partager, sans modération, autour du pot de l’amitié ! Au Parc de l’Estuaire (Salle Effets Mer) Gratuit. Rens. 05 46 23 77 77

L’art et la raie

Mercredi, mai 11th, 2011

Guy Landry est professeur à l’école de Saint-Palais-sur-Mer.
Avec ses jeunes élèves du CM1 et CM2, ils ont conçus et préparés entièrement l’exposition “Raie et requin de nos côtes” actuellement visible au Parc de l’Estuaire.

     

Le thème a servi de support pédagogique dans le cadre de plusieurs matières : durant les cours de français, les enfants ont choisi les sujets et rédigé les textes ; en biologie ils ont essayé de comprendre le choix du lieu de ponte qu’est l’embouchure de la Gironde ; en arts plastiques, les enfants ont peints des capsules géantes à la façon des grands peintres tels que Mondrian, Klein, Magritte, Ben,…


Exposition “Raies et requins de nos côtes”


Mai > Juin 2011

Parc de l’estuaire
47, av. Paul Roullet
17110 Saint-Georges-de-Didonne,
Tél. 05 46 23 77 77

Le programme CapOeRa

Mardi, mai 3rd, 2011

Certaines espèces de raies pondent des oeufs qu’elles déposent sur les algues ou les fonds sous-marins. Faite de kératine, la capsule (équivalent de la coquille d’un oeuf de poule) est souple mais très résistante et constitue une protection très efficace pour l’embryon.

Les capsules sont caractéristiques de l’espèce et peuvent être identifiées.
Après l’éclosion, les capsules vides peuvent venir s’échouer sur les plages, parmi les algues de la laisse de mer. En collectant ces capsules et en les identifiant, il est alors possible de réaliser un inventaire des espèces fréquentant les eaux côtières et d’identifier des secteurs à priori importants pour la reproduction de ces poissons.

L’APECS a réalisé un guide de détermination des capsules des principales espèces de raies des côtes françaises, disponible sur le site Internet de l’association (www.assoapecs. org)

Le programme CAPOERA a deux grands objectifs :


1- Rassembler des informations sur la présence et les aires de reproduction de certaines espèces de raies en réalisant un inventaire des sites d’échouage de capsules
2- Sensibiliser le public à la présence près de nos côtes de ces poissons dont certains représentants sont en fort déclin.

Identification des capsules de raie avec Guy Landry.

Chacun peut donc, au cours de ses promenades sur le littoral, collecter les capsules en notant le jour et le lieu de la récolte, puis faire parvenir ces informations à l’APECS. Ceci est valable toute l’année et sur l’ensemble du littoral français.

Plus d’informations sur www.asso-apecs.org