Posts Tagged ‘arbouse’

L’arbousier, l’arbre à fraises

Vendredi, avril 29th, 2011

L’Arbousier ou Arbousier commun (Arbutus unedo), fraisier en arbre ou arbre à fraises, est une espèce d’arbustes ou de petits arbres notamment répandus dans le Midi de la France de la famille des Ericaceae.

Pline l’Ancien explique ainsi son nom de « unedo » que Linné réutilisera pour le nom scientifique de l’espèce : « L’arbouse est un fruit sans mérite; le nom qu’il porte (unedo) l’indique; il vient de ce qu’on ne mange qu’une arbouse (unum edo) ».

Les arbouses, fruits de l’arbousier, assez méconnues en France, sont appréciées en Espagne où elles entrent dans la composition de certains gâteaux, et au nord du Maroc où les enfants les vendent au bord des routes du Rif en novembre, ainsi qu’en Algérie.

Cette espèce est considérée comme sensible au feu et pyrophile.

Description

L’arbousier est un arbre de 5 à 15 mètres de haut.

©wikipedia

Ses feuilles à bordure dentée d’une dizaine de centimètres de long sont persistantes ovales, vert foncé luisant au-dessus, vert pâle dessous. Elles sont riches en tanins.

Les fleurs blanc-verdâtre, en forme de clochettes blanches pendent en grappes et apparaissent en septembre-octobre, en même temps que les fruits.

Le Fruit

Le fruit rouge orangé à maturité est une baie charnue, sphérique, à peau rugueuse, couverte de petites pointes coniques. Toutefois, il ne faut pas le confondre avec la fraise chinoise (Myraca rubra (en)) très similaire mais qui possède un noyau. C’est un fruit comestible, sans goût très prononcé, qui est mûr en hiver. Il est riche en vitamine C. La chair est molle, un peu farineuse, acidulée et sucrée, et elle contient de nombreux petits pépins. Les fruits mettent un an pour arriver à maturité. Il n’est pas rare de voir le même rameau porter les fleurs de l’année et les fruits mûrs nés des fleurs de l’année précédente.

Utilisation

L’écorce brun rouge est diurétique. En décoction, sa racine est utilisée contre l’hypertension. On lui attribue des propriétés anti-inflammatoires, il est également efficace contre les rhumatismes.
Le fruit peut être consommé cru, être utilisé pour la confection de confitures et de pâtisseries, ou fermenté pour produire une boisson alcoolisée. Il possède une très légère toxicité: consommé cru en trop grande quantité, il peut induire des coliques bénignes.
On peut aussi laisser les arbouses sur l’arbre, les oiseaux tels que les merles et les grives s’en régaleront et joueront le rôle de semeurs.

Plante-hôte

La Nymphale de l’arbousier ou Pacha à deux queues ou Jason (charaxes jasius) est inféodé à cet arbre dans sa région d’origine.

©wikipedia

Le Pacha à deux queues est un grand papillon au dessus marron bordé d’orange avec aux ailes antérieures une seconde ligne orange et deux queues aux ailes postérieures. Le revers est très ornementé, marron dessins blancs, bordure orange, marron puis orange puis blanc aux antérieures, bordure orange, marron puis blanc aux postérieures.
C’est un grand voilier capable de migration verticale ou de tenter d’agrandir son territoire. Il est présent dans les régions côtières jusqu’à 1 000 mètres, dans les zones où abonde sa plante-hôte, l’arbousier.
On ne le rencontre malheureusement pas en Charente-Maritime.

(Source : wikipedia)