Le programme CapOeRa

Certaines espèces de raies pondent des oeufs qu’elles déposent sur les algues ou les fonds sous-marins. Faite de kératine, la capsule (équivalent de la coquille d’un oeuf de poule) est souple mais très résistante et constitue une protection très efficace pour l’embryon.

Les capsules sont caractéristiques de l’espèce et peuvent être identifiées.
Après l’éclosion, les capsules vides peuvent venir s’échouer sur les plages, parmi les algues de la laisse de mer. En collectant ces capsules et en les identifiant, il est alors possible de réaliser un inventaire des espèces fréquentant les eaux côtières et d’identifier des secteurs à priori importants pour la reproduction de ces poissons.

L’APECS a réalisé un guide de détermination des capsules des principales espèces de raies des côtes françaises, disponible sur le site Internet de l’association (www.assoapecs. org)

Le programme CAPOERA a deux grands objectifs :


1- Rassembler des informations sur la présence et les aires de reproduction de certaines espèces de raies en réalisant un inventaire des sites d’échouage de capsules
2- Sensibiliser le public à la présence près de nos côtes de ces poissons dont certains représentants sont en fort déclin.

Identification des capsules de raie avec Guy Landry.

Chacun peut donc, au cours de ses promenades sur le littoral, collecter les capsules en notant le jour et le lieu de la récolte, puis faire parvenir ces informations à l’APECS. Ceci est valable toute l’année et sur l’ensemble du littoral français.

Plus d’informations sur www.asso-apecs.org







Tags: , , , , , ,

Leave a Reply

*

 
No weather data found for [France, Saint-Georges-de-Didonne, vertical]